Jamais tout à fait nue…

Seule, elle ne sera jamais tout à fait nue

Semblable à être nue sous la feuille de la nuit

Elle requière la présence de l’autre suspendue

Au bout du regard que le désir poursuit

 

Seule, elle ne sera jamais tout à fait elle

Pareil à être soi dans la réalité d’anachorète

Elle quémande tout au long de la venelle

Icelui, icelle qui lors l’enveloppera secrète

 

Seule, elle ne sera jamais tout à fait seule

Même esseulée, elle verra sa propre vie

Comme un double au fond du miroir, veule

Elle ne percevra alors que la dichotomie

 

Publié dans : Non classé |le 8 mars, 2007 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Au Coeur du Mandala |
amcreations |
DAWN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CLichés D'Un PHotographe RE...
| Cut on the Root
| Compagnie Arts'Fusion